• Ligue contre le Cancer

Leucémies rares de l’enfant : sur la piste d’une thérapie ciblée

Les travaux récemment publiés par l’équipe labellisée de Thomas Mercher (Inserm U1170, Villejuif) révèlent les mécanismes moléculaires responsables de certaines leucémies graves touchant principalement les enfants (1). Ce résultat permet d’envisager le développement d’une thérapie ciblée.



Les leucémies aiguës mégacaryoblastiques (ou LAM-M7) sont des leucémies rares très graves qui affectent surtout les enfants. De précédents travaux de l’équipe de Thomas Mercher avaient conduit à l’identification inédite de plusieurs anomalies moléculaires et mutations associées à ces leucémies. La plus fréquente de ces anomalies est une fusion de deux gènes qui aboutit à l’expression d’une protéine anormale, qualifiée de « chimérique », dénommée ETO2-GLIS2. Cette anomalie retrouvée chez 30 % des enfants affectés est associée à un très mauvais pronostic.


Les nouveaux résultats publiés par l’équipe expliquent comment la protéine ETO2-GLIS2 contribue directement au développement de la maladie en perturbant le processus de maturation des cellules à l’origine des plaquettes sanguines. De façon particulièrement intéressante, les chercheurs ont montré qu’il était possible de bloquer l’activité délétère de la protéine ETO-GLIS2 et d’empêcher le développement de la maladie, chez l’animal, au moyen d’une petite molécule. Ces résultats permettent d’envisager le développement d’une thérapie ciblée.


(1) C. Thirant, C Ignacimouttou, CK Lopez et al., Cancer cell, 2017, 31, 452-465.

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout